LA GUERRE

 

La guerre qui frappa l'Espagne entre 1936 et 1939 fut une expérience amère pour cette génération d'enfants, dont les vies furent touchées à jamais et elle est montrée dans cette exposition d’images composées de traits et de couleurs.

 

Le conflit et ses conséquences marquèrent leur vie quotidienne, leurs souvenirs, leurs sentiments, et même leur idéologie. Les bombardements de l'aviation franquiste et ses alliés allemands et italiens sur la ligne de front et sur la population civile à l'arrière-front impressionnèrent les plus petits, qui reflétèrent ces moments dans de nombreux dessins de toute sorte.

 

 

DES BOMBES SUR LA POPULATION CIVILE

 

Dans la guerre d'Espagne, la population civile devint un objectif militaire. Il s’agissait d’un nouveau type de guerre qui n'a toujours pas changé à l’heure actuelle. Cette réalité dure est reflétée dans les dessins, où les enfants expriment la tragédie dans la ligne de front de Madrid ou lors des bombardements de Port-Bou.

 

La victoire des républicains lors de la bataille de Teruel au cours de l’hiver de 1937 toucha spécialement les enfants, puisqu'elle alluma la flamme de l'espoir en raison du tournant de la guerre. Cependant, les troupes fascistes espagnoles récupèrent Teruel, et avancèrent vers la côte méditerranéenne, en déclenchant ainsi la rupture de la zone républicaine et l'isolement de la Catalogne, qui fut finalement occupée au cours des premiers mois de 1939.

LA CHUTE DU GOUVERNEMENT DE LA DEUXIÈME RÉPUBLIQUE ESPAGNOLE

 

Au fur et à mesure que les troupes fascistes espagnoles avançaient, la zone républicaine se réduisit à un territoire de plus en plus petit entre Madrid, Valence et Almería.

 

Face à une défaite plus que prévisible, les ports de la Méditerranée devinrent la seule sortie possible pour les républicains. Alicante fut la dernière ville républicaine qui succomba aux troupes italiennes au service du franquisme et fut occupée le 31 mars 1939. Les républicains avaient perdu la guerre.